Entretien du mois de Juin – une légende du FCH – Michel Kerber, 66 ans, Secrétaire du club depuis plus de 30 ans


FCH : Bonjour Michel, peux-tu nous dire depuis quand es-tu au club ?
M.K : Je suis arrivé en 1987 en même temps que je m’installais à Hettange-Grande, en provenance de Thonville.

FCH : C’est un record de longévité. Peut-on parler d’une véritable passion pour ce club
M.K : Au début, mes deux fils jouaient au FCH, l’un en débutant, et l’autre en pupille. J’étais donc un simple supporter, un parent parmi les autres.

FCH : Comment en es-tu devenu le Secrétaire ?
M.K : L’année suivante, le secrétaire en place a démissionné et le vice-président, Alain DUBOIS m’a proposé de le remplacer. J’ai d’abord hésité, puis j’ai accepté son offre pour aider le club, qui était, et est toujours à la recherche de bénévoles.

FCH : Et depuis 1988…
M.K : Depuis…je suis en place sans que personne ne se soit jamais proposé pour me remplacer. Donc, il vous faut toujours me supporter (rires).

FCH : Tu es la mémoire vivante du club ?
M.K : C’est sans doute vrai. J’ai travaillé avec 4 présidents : Raymond CUISINIER, Albert GIRO, Michel BARDIN, et le président actuel, Fabrice BARDIN.

FCH : Pas trop surchargé dans ton rôle de Secrétaire ?
M.K : J’ai aujourd’hui la chance d’être assisté par Audrey VERNEAU qui est vraiment au top dans son rôle.

FCH : Quel est ton plus beau souvenir avec le FCH ?
M.K : J’ai beaucoup de bons souvenirs avec le FCH comme, par exemple, les montées en DHR, la finale de coupe de Moselle en U19, ou, cette saison, le bon parcours de l’équipe A en Coupe du Grand-Est.

FCH : Des déceptions aussi ?
M.K : Bien sûr, en 31 années de présence au club, il y a aussi eu des déceptions, ou plutôt des regrets. Les relégations ont été des déceptions, mais, surtout, je rêve depuis mon arrivée au club, qu’une saison, les joueurs fassent un super parcours en coupe de France, genre 7e ou 8e tour.

FCH : Un rêve inatteignable ?
M.K : Quelqu’un a dit « La vie est un rêve, fais-en une réalité. ». J’espère rester encore suffisamment longtemps au club pour que les gars me permettent de faire de ce rêve une réalité.

FCH : Où vois-tu le FCH dans 5 ans ?
M.K : Parlons de l’équipe A, car c’est la locomotive du club. Nous avons récemment traversé une période difficile (double relégation), mais cette saison a permis de donner un nouvel élan, autour de joueurs en majorité issus de la formation interne. Si nous recrutons des joueurs qui s’impliquent fortement dans le projet du club, je pense que nous aurons les moyens d’accéder rapidement au niveau R1. Nous avons un bon coach, Claude LASCAUX, tous les moyens seraient réunis.

FCH : Quelle est ton équipe favorite et pourquoi ?
M.K : Le FC METZ. Je les suis depuis leur montée en 1ère division lors de la saison 1966/1967. Je suis également un supporter de l’équipe de France, et, n’en déplaise aux supporters de Marseille qui sont nombreux au club, le PSG.

FCH : Qu’aimes-tu dans la vie ?
M.K : Bien manger, boire un petit coup avec modération, me balader (marche, vélo), voyager, faire des fêtes avec des amis, regarder des bons films, écouter de la musique (Ramstein, Dire Straits, et j’en passe).

FCH : Et que n’aimes-tu pas ?
M.K : Au niveau foot, je n’aime pas tous les cartons que nous collectionnons au fil des saisons et qui impactent nos dépenses. Avec cet argent, nous pourrions faire d’autres choses pour le club.

FCH : Et à titre personnel ?
M.K : Je n’aime pas les donneurs de leçons qui, souvent, ne sont pas constructifs…et je n’aime pas les cons.

FCH : Toujours aussi direct et franc ?
M.K : Toujours.

FCH : Et maintenant ?
M.K : Maintenant, au boulot. Il faut préparer la prochaine saison.

FCH : Merci Monsieur le Secrétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *