On poursuit les rencontres avec les arbitres du FC Hettange – Guillaume Verneau, 17 ans, Lycéen

Parle nous un eu de ton parcours

J’ai débuté le foot en tant que joueur dans un club voisin, en catégorie U11. Ensuite, j’ai intégré la catégorie U13 au FC Hettange jusqu’en catégorie U15 1ère année. J’ai ensuite été
arbitre-joueur la seconde année, pour enfin ne me consacrer qu’à l’arbitrage dès la saison suivante.
Je souhaitais rester dans le foot mais plus en tant que joueur.

Qu’est-ce qui t’a amené à choisir l’arbitrage ?

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de tenter l’expérience. J’avais eu l’occasion d’échanger sur le sujet avec Marc BAUSCHERT, notre arbitre référent, lors d’un stage foot, et il m’avait convaincu d’essayer.
Le club m’a inscrit à la préparation de l’examen à la reprise de la saison, et j’ai commencé mes premiers matchs après la trêve hivernale.
L’arbitrage permet de forger son caractère, c’est très formateur.

Pourquoi au FC Hettange ?

Je me sentais bien dans ce club en tant que joueur, donc je ne voyais pas pourquoi je ne
serais pas resté en tant qu’arbitre.

Que dirais-tu à un jeune qui souhaite tenter de devenir arbitre ?

Qu’il ne faut pas avoir peur de tenter l’expérience, même si être arbitre peut parfois paraître difficile. On apprend à s’affirmer, à imposer ses jugements, à se faire respecter et à respecter les autres. C’est l’apprentissage de la vie.
Ce qui est surprenant en tant que jeune arbitre, ou très jeune arbitre au début, c’est le premier jugement des adultes, en se présentant à un match, l’étonnement. Parfois vous êtes félicités pour « oser » exercer cette fonction si jeune, et parfois vous avez
l’impression que vous n’êtes pas pris au sérieux.
Mais la plupart du temps, à la fin d’un match, vous êtes remerciés pour votre arbitrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *